Biographie de AqME

Thomas Thirrion dit Koma (chant), Benjamin Rubin dit Ben (guitare), Sofy (basse) et Etienne Sarhtou alias ETN (batterie), forment AqME à Paris en 1999. Sofy est remplacée en 2000 par Charlotte Poiget dite Charlotte.AqME pratique un néo-metal chanté en français qui remue les foules et confirme la bonne santé du metal hexagonal. Efficace malgré un chant limité, AqME a tôt fait de trouver son public, Sombres Efforts en 2002 intègre les 50 meilleures ventes françaises (n° 48).

Polaroïds & Pornographie
se classe n° 16 du top en 2004, malgré des compositions d'une grande linéarité. AqME trouve surtout sa raison d'être sur scène, leur réputation de furieux n'est pas usurpée et Koma (AqME) compense son manque d'octaves et de technique par une présence forte. La Fin des Temps en 2005 est à nouveau très bien accueilli par les amateurs du genre. Le passage obligé, pour tout groupe de metal qui se respecte, de l'album en public est accompli avec  Live(s) en 2006. Hérésie sort en février 2008 et confirme la stabilité de l'impact de AqME en se classant n° 33 des ventes françaises.

Épithète, Dominion, Épitaphe est le testament de Koma (AqME) au rock. Le chanteur annonce en effet qu'il quitte le groupe après la sortie du disque en avril 2012 pour se consacrer à sa passion du tatouage. AqME ne dépose pas les armes pour autant et défend son nouvel opus avec le chanteur Vincent Peignart-Mancini. Ce dernier est présent en octobre sur l'EP Les Sentiers de l'Aube composé de trois nouveaux morceaux et de trois titres live. Cet examen de passage reussi, AqME présente sa nouvelle formule sur Dévisager Dieu en novembre 2014.

Dernière MAJ le 07/10/2015