Biographie de A.S. Dragon

Période Houellebecq

Formé en 1999 à Paris, A.S Dragon a régulièrement changé de visage. Dans sa première version, le groupe est composé de Peter Von Poehl (guitare et chant), Michaël Garçon (claviers), Fred Jimenez (basse) ancien membre du groupe Needles et enfin Stéphane Salvi (guitare et chant) et Hervé Bouétard à la batterie, tous deux ex Montecarl. Ils accompagnent sur scène la poésie chantée de l'album Présence Humaine (2000) de l'écrivain Michel Houellebecq, sorti sur le label Tricatel, créé par l'ingénieux Bertrand Burgalat.

Enfin un groupe

Au cours de l'année 2001, Burgalat, fort du succès de son album The Sssound of Mmmusic (auquel participe Von Poehl) est accompagné sur scène par A.S Dragon. En octobre, il en résulte un album live, Bertrand Burgalat Meets A.S Dragon. Un vrai groupe de rock, cohérent, s'y révèle. Leur énergie est assénée par des synthés hypnotiques, des guitares rythmiques et des basses volubiles, dansantes à souhait. Le tout s'accorde aussi bien à l'époque avec le chant d'autres dandys français, tels Alain Chamfort ou Jacno.

Puis une femme

En 2002, le jusqu'ici omniprésent Peter Von Poehl entame une carrière solo. Cette décision apporte en fait un nouvel élan au groupe, car une femme, accessoirement bête de scène, Natasha Le Jeune, fait sonentrée. Sur l'album Spanked, sorti en avril 2003, et surtout en concert,l'ancienne danseuse prouve qu'elle a de l'énergie à revendre. Sa référence àelle, c'est Iggy Pop. Quelques chansons plus calmes, aux textes désabusés,évoquent aussi une langueur chère à l'écrivain Virginie Despentes, à l'image dusingle« Mais pas chez moi » qui bénéficie en 2003 d'un bonsoutien médiatique.

Période Despentes

Virginie Despentes, effectivement, sesent proche de cet univers. Au point d'écrire trois textes qui figurent sur ledeuxième album de ce furieux dragon, Va chercher La Police (2005). Entre temps, le bassiste FredJimenez quitte le groupe pour rejoindre l'univers poétique de Jean-Louis Muratet est remplacé par David Forgione. Sur ce disque, le quintette multiplie lesclins d'oeil à leurs idoles, The Stooges (avec le titre « I Wanna BeYour Doll ») et Blondie (« Comme je suis »).Cependant si les références ne manquent pas, A.S Dragon est pourtant devenu ungroupe français original qui s'assume et le chante fièrement.

Nouvelle mue

Mais l'histoire n'est qu'un éternel recommencement. En 2007, la jeune femme au physique androgyne,devenue l'atout du groupe, le quitte et le laisse à nouveau sans voix. Elle seproduit plus « iguane » que jamais, torse nu, accompagnée sur scène parBenjamin Lebeau, ancien chanteur et bassiste du groupe The Film. Ce dragon n'enest pas à sa première vie...

Dernière MAJ le 07/10/2015