Les Frères Jacques

Contrairement à une légende encore répandue, les Frères Jacques n'étaient pas frères, du moins pas tous : deux vrais frères (André et Georges Bellec) et deux faux (François Soubeyran et Paul Tourenne) sont les membres visibles d'un quatuor reposant également sur un cinquième membre restant dans l'ombre, le pianiste Pierre Philippe.

L'idée d'un groupe de chanteurs vient tout d'abord d'André Bellec : ayant été instructeur d'art dramatique dans les Chantiers de jeunesse créés par le régime de Vichy, ce natif de Saint-Nazaire s'est formé au chant, à la danse et au mime. A la Libération, André souhaite continuer son aventure artistique et a l'idée de créer un groupe alliant le chant à la comédie. Il entraîne dans l'aventure son frère Georges, autre ancien des Chantiers de jeunesse et musicien de formation, et entreprend de recruter d'autres membres. Le comédien et futur cinéaste Yves Robert se voit proposer de rejoindre la troupe, mais refuse, ne se voyant pas chanteur : il aide néanmoins les frères Bellec en leur amenant les deux autres éléments du quatuor, François Soubeyran, chanteur d'opérette, et Paul Tourenne, régisseur d'orches… Lire la suite

Dernière MAJ le 22/11/2016