Bérurier Noir

L'histoire des Bérus commence en 1978, autour de Fanfan, futur «François Béru», jeune punkoïde hésitant entre loubardise et mouvement redskin, et de ses potes, tous issus de la banlieue rouge. Puisant leur inspiration chez le romancier populaire Frédéric Dard, ils choisissent d'appeler leur premier groupe « Bérurier », en hommage au second gouailleur et glouton du commissaire San Antonio. Débuts plutôt flous, les Béruriers, qui jouent dans les squats changent de raison sociale à chaque concert : ils seront les Béruriers Rebelles, la Bérurier Army, les Béruriers Fighters, les Béruriers Moines... Le groupe vivote jusqu'à ce que le guitariste, Pierrot, dépressif et suicidaire, ne soit appelé sous les drapeaux, ne déserte et se retrouve interné de force dans une institution psychiatrique. Ses anciens compagnons lui dédieront une chanson contre l'internement arbitraire : « Pavillon 36 ». Pour le remplacer, les Béruriers font appel à Loran, transfuge de Guernica, groupe ave… Lire la suite

Dernière MAJ le 30/09/2015

Photos de Bérurier Noir