Publié le 15/04/2016

Il y a deux décennies jour pour jour, un jeune chanteur de 22 ans, Doc Gynéco prend les rappeurs à contrepied en interprétant Viens voir le docteur. On se souvient tous des mélodies de ses tubes comme Nirvana et de ces paroles «Comme Bérégovoy, aussi vite que Senna/Je veux atteindre le Nirvana/Comme Bérégovoy, clic clic boum!».

Avec le disque Première Consultation, le jeune Bruno Beausir lance un rap d'un nouveau genre, mélodieux, nonchalant et décontracté. Clins d'œil et pensées plus profondes, les chansons sont empreintes de la société et de l'air du temps des années 1990: Vanessa qui évoque la star Vanessa Paradis, Passement de jambes renvoie au monde du football et aux célèbres joueurs français. Mais le chanteur ranime aussi des souvenirs personnels dans des titres plus intimes comme Dans ma rue et Né ici qui parlent de son enfance dans le XVIIIe arrondissement de Paris, Porte de la Chapelle.

Loin de faire l'unanimité chez les rappeurs

Loin de faire l'unanimité chez les rappeurs, il revendique son côté variété et multiplie les annonces surprenantes: un duo avec Bernard Tapie en 1998, une amitié avec Chiara Mastroianni en 2001, une relation amoureuse avec Christine Angot en 2008. Doc Gynéco reste toujours dans l'actualité.

Il revient en 2016 en lançant une grande tournée. Reprenant son premier album et des inédits, il sillonnera la France pour une vingtaine de concerts. Les places des deux soirées de l'Olympia des 25 et 26 mai se sont vendues en quelques heures. Une date supplémentaire parisienne est prévue en novembre au Zénith. La version remasterisée de Première Consultation en CD et vinyle avec trois titres inédits sort le 15 avril, un coffret collector en édition limitée accompagnée d'un livre sera en vente à partir du 13 mai. La relance de la carrière du chanteur semble bien partie.

Première Consultation Tour, du 15 avril au 26 mai 2016 dans toute la France.

(c) Source : Le Figaro