Publié le 08/09/2014

Rennes (Ille-et-Vilaine) et Nantes (Loire-Atlantique De nos envoyés spéciaux Les affaires reprennent, Kendji taille la route. Avions, trains et voitures aux vitres teintées ont remplacé sa caravane. Mais son sourire ravageur et sa façon instinctive de jouer de la guitare gipsy sont toujours là. Sur le même sujet Vente de disques : démarrage record pour Kendji Le gagnant de « The Voice » n'a pas changé. Malgré le tourbillon qui l'a emporté, il reste simple et a gagné en aisance face aux médias. Son premier album (lire ci-dessous), qui sort aujourd'hui, ne devrait pas calmer la tempête. Favori de l'émission jusqu'à sa victoire qui n'a étonné que lui, sa popularité ne se dément pas. Une longue tournée se prépare pour 2015 et les premières dates affichent déjà complet. Le succès de son premier single, « Color Gitano », sorti cet été, peut lui faire espérer un avenir radieux. A seulement 18 ans, le talentueux guitariste vit ce tourbillon avec une étonnante maturité. « Pourquoi avoir peur alors que toutes ces personnes me témoignent autant d'amour et crient mon nom ? Je fonce tête baissée, confie Kendji Girac dans un TGV qui fuse vers Paris après une journée marathon en Bretagne. Tout est allé tellement vite, je ne me rends même pas compte du temps qui s'est écoulé. » A chacun de ses déplacements, le scénario est le même. A Lille (Nord), les fans l'attendaient sur le quai de la gare. A Rennes (Ille-et-Vilaine), son physique à la Elvis Presley fait aussi des ravages. La radio qui l'accueillait mercredi dernier, pour une émission spéciale, est transformée en étuve. Dans la petite salle, des dizaines de fans agglutinés attendent depuis des heures. Kendji se fraie un chemin dans cette foule compacte grâce à son garde du corps. Pauline, 15 ans et demi, fond en larmes. « Je n'arrive pas à croire que je l'ai vu pour de bon », lâche-t-elle dans un sanglot. Une jeune maman lui tend son bébé de 6 mois pour qu'il le prenne dans ses bras, comme s'il était le pape. « On adore son côté ensoleillé et son air si gentil, expliquent Angélique, 22 ans, et Elodie, 27 ans. On aime la musique gitane et depuis les Gipsy Kings, plus personne n'en fait. » Kendji est devenu un symbole de sa communauté, qui place en lui l'espoir de briser les clichés. « Il y a encore quelques jours, avec mes amis, on nous a interdit l'accès à un bowling sous prétexte qu'ils n'acceptaient pas les Gitans », explique Kendji, incroyablement résigné. « Mais je ne suis pas qu'un Gitan, je suis un jeune de 18 ans qui ressemble aux autres. Mon public est universel », lâche-t-il, alors que ses doigts se baladent sur sa guitare. Sur le trajet qui mène cet autodidacte de Rennes à Nantes (Loire-Atlantique), une Mercedes remplie de jeunes femmes sexy piste son van. Une filature presque banale, à laquelle le jeune chanteur s'est habitué. Le temps de rejoindre Nantes où l'attend cette fois une armée de petites filles qui reprennent ses chansons en choeur. De retour à Paris quelques heures plus tard, le champion de « The Voice » sur TF 1 rentre dormir chez les siens. Pour être plus proches de lui, ses parents ont installé leur caravane dans un camp de la banlieue parisienne. C'est dans ce cocon que Kendji puise sa force.Calibré pour les pistes de danse « Du gipsy pop. » C'est ce qu'a voulu faire Kendji Girac avec son premier album éponyme. Un premier opus de treize titres (dont la reprise de Maître Gims « Bella » qui l'a fait connaître sur le Web), dans lequel le musicien autodidacte remixe le jazz manouche avec un son dance, voire electro. Le réputé producteur Skalpovich, qui a notamment travaillé avec Indila, s'est chargé de la réalisation. L'ensemble est calibré pour être diffusé en radio et boîtes de nuit. Ce drôle de mariage entre deux styles musicaux va certainement trouver un public jeune, accroché notamment par des refrains addictifs comme le très efficace premier single « Color Gitano » ou encore « Andalouse » et « Cool », un titre sur son parcours. D'autres ballades romantiques, aux paroles fleur bleue, vont faire rêver les jeunes filles. D'autant qu'une d'entre elles est inspirée de véritables chagrins d'amour, jure Kendji. Malheureusement, certains arrangements ne mettent pas assez en valeur sa façon de jouer de la guitare. VIDEO. Une journée avec Kendji : de la pure folie !BILLETTERIE: Réservez ici vos places pour la tournée 2015 de Kendji !> Restez informés ! Inscrivez-vous gratuitement aux newsletters et alertes du Parisien

(c) Source : Le Parisien