Publié le 26/08/2015

La Grande Sophie est une chanteuse. Une conteuse aussi. Elle aime raconter des histoires, ses histoires. Donc «Nos histoires» comme l'annonce le titre de son nouvel album qui sortira le 25 septembre. Dans ce 7e disque, l'artiste raconte sa vie qui est aussi un peu la nôtre avec ses interrogations («La Maison des doutes»), ses relations qui s'effritent («Les portes claquent», «Tu dors»), ses lieux précieux («Hanoï»), ses rencontres aussi. Celle de la romancière Delphine de Vigan avec qui La Grande Sophie a imaginé une lecture musicale l'an passé et qui lui a inspiré la chanson «Je n'ai rien vu venir». Et puis, et surtout celle de «Maria Yudina». A distance, à quelques décennies d'écart, la chanteuse évoque cette pianiste russe morte en 1970, adulée par Staline et maudite par le régime communiste qu'elle combattait. «Non je ne suis pas, non je ne suis pas Maria Yudina. Je n’ai pas de revolver au fond de mon sac, pas de clef de fa. Et pourtant, et pourtant j’entends les marteaux. Si souvent, si souvent là sur le piano», chante-telle en écho à sa légendaire inspiratrice. La Grande Sophie s'engage à sa façon dans ces 10 chansons magnifiquement produites, qui font d'elle l'une des artistes majeures de la scène française d'aujourd'hui. Elle manie magistralement les sons mais aussi les images. «Nos histoires» ne sort que dans un mois mais nous vous proposons de découvrir en exclusivité le superbe clip de «Maria Yudina»VIDEO. Découvrez «Maria Yudina», le nouveau clip de La Grande Sophie> Venez débattre et poser vos questions sur nos forums !

(c) Source : Le Parisien