Publié le 17/10/2016

Pete Doherty, Marianne Faithfull, Yael Naim, Nada Surf.... ils sont nombreux à avoir accepté de chanter à nouveau au Bataclan. Mais comment remonter sur la scène de ce lieu où 90 personnes ont été assassinées il a moins d'un an? Francis Cabrel, à qui il a été proposé d'inaugurer la réouverture de la salle de spectacle, a refusé comme il l'a confié à nos confrères du Parisien .

«Un des responsables m'a appelé et je lui ai expliqué que j'étais incapable de jouer dans cet endroit, raconte-t-il. C'est trop de douleurs, trop d'émotions, trop de malheurs dans un même endroit. J'ai beaucoup joué au Bataclan, j'y ai vu des tas de spectacles et donc j'ai bien imaginé l'horreur qui s'y est produite. C'est au-dessus de mes forces d'aller y jouer», a-t-il conclu.

Alors qu'il est encore en tournée jusqu'au 5 novembre, Francis Cabrel est revenu sur les conséquences des ces tragiques événements sur son métier: «Le lendemain on devait jouer à Compiègne, mais personne ne le pouvait tellement l'émotion était forte.» Avant d'ajouter: «Tout le monde était inquiet, profondément marqué. La vie en tournée avant et après le Bataclan n'était pas tout à fait la même.»

S'il n'est pas encore prêt à se produire sur cette scène mythique du 11ème arrondissement de Paris, il admet qu'il a un rôle à jouer dans la «résistance» face au terrorisme. Et qu'il «faut que l'on continue à vivre comme on le veut, sans restriction».

Le chanteur français de 62 ans, qui célébrera l'an prochain ses 40 ans de carrière et dont le dernier album L'in extremis tour, enregistré pendant sa tournée, est sorti vendredi dernier, a également déclaré qu'il essaye à chacun de ses concerts de «rendre hommage, d'avoir une pensée pour ceux qui ont souffert...»

(c) Source : Le Figaro