Publié le 20/02/2016

L'année 2015 aura été l'une des années les plus difficiles à passer pour Françoise Hardy. L'interprète de Tous les garçons et les filles, son premier succès de 1962, a été hospitalisée d'urgence en mars dernier après une chute qui lui a causé de multiples fractures, s'ajoutant à ses autres problèmes de santé. La chanteuse souffrait depuis 2004 d'un lymphome, un cancer du système lymphatique. Devant les caméras de la radio télévision suisse RTS, Thomas Dutronc est revenu sur ce moment difficile qu'il a vécu auprès de sa mère.

«Ça a été une année compliquée parce qu'elle a vraiment failli y passer. Elle était très mal. Les médecins avaient même dit que c'était fini», s'est souvenu le chanteur, non sans émotion. Hospitalisée deux mois, plongée dans un coma artificiel pendant trois semaines, Françoise Hardy a finalement pu reprendre ses esprits et s'en sortir. Durant tous ces moments, Thomas Dutronc était présent, à ses côtés, quasiment tous les jours. Il lui lisait parfois des poèmes. Un moment «lourd» mais durant lequel «il y avait beaucoup d'amour» entre eux.

Françoise Hardy, en 2013, au Salon du Livre.

Françoise Hardy, en 2013, au Salon du Livre. Crédits photo :

Aujourd'hui, Thomas Dutronc parle de la rémission de sa mère. «Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais d'un seul coup, alors qu'elle était à deux doigts de passer l'arme à gauche et qu'on avait pris la décision de se dire que c'était terminé, le lendemain, elle a commencé à remonter un tout petit peu», relate-t-il, les yeux encore empreints d'étonnement. «Depuis, elle s'en est sortie quasiment complètement. Son cancer est en rémission et ses autres problèmes vont beaucoup mieux», ajoute-t-il.

Thomas Dutronc se rappelle pourtant que Françoise Hardy était alors prête à mourir. «Elle m'avait fait part de ses dernières volontés, elle m'avait dit adieu... Elle voulait y passer», relate-t-il. «En plus sa mère était partie au même âge donc je pense qu'il y avait [un phénomène de comparaison, NDLR]. Elle était vraiment au bout du rouleau. Elle avait ces problèmes depuis un moment, c'était donc très difficile à vivre pour elle au quotidien.»

Françoise Hardy se porte désormais mieux. En mars 2015, elle avait publié Avis non autorisés, un ouvrage dans lequel elle avait réuni ses considérations sur le temps qui passe, la maladie, la vieillesse, et livré ses admirations ou ses agacements sur tous sujets qui lui tiennent à cœur. Elle avait néanmoins dû interrompre la promotion de l'ouvrage en raison de son hospitalisation. Depuis, la chanteuse a clairement affirmé à plusieurs reprises qu'elle avait définitivement tourné le dos à la musique.

(c) Source : Le Figaro