Publié le 04/02/2015

À dix jours de la trentième cérémonie des Victoires de la musique, qui décernera des trophées aux musiciens et chanteurs reconnus par la profession cette année encore, le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) a dévoilé le classement des meilleures ventes d'album de 2014. Un palmarès sans grande surprise, qui confirme la mainmise d'une poignée d'artistes qui cumulent passages à la radio, programmations en tête d'affiche de festivals et ventes de disques, en physique comme en numérique.

Comme l'année dernière, le Belge Stromae figure à la première place du classement grâce à l'album Racine carrée, qui n'a pas quitté les plus hautes places du hit-parade depuis sa sortie, en août 2013. Ce qui porte ses chiffres de vente au niveau impressionnant de 2 millions d'exemplaires, dont plus de 600.000 au cours de la seule année 2014. Derrière lui, deux nouveaux venus, qui ont le point commun d'avoir sorti leur premier album respectifs en 2014: le chanteur gitan révélé par le télé crochet The Voice Kendji, ainsi que la chanteuse de R&B Indila. Tous deux caracolent avec plus de 500.000 disques écoulés chacun.

Cette année, le Top 10 est trusté par des productions francophones, confirmant la bonne santé de la production locale, à défaut de voir triompher l'originalité. Hors classique, près de 75% des revenus de la filière musicale proviennent des ventes de disques d'artistes nationaux, ce qui constitue un record. Les poids lourds de la scène française s'imposent dans le reste du palmarès: le nouveau Johnny Hallyday, l'album de duo entre Alain Souchon et Laurent Voulzy, Florent Pagny, Calogero, et les incontournables Enfoirés. En queue de classement, deux membres de la formation rap Sexion d'assaut tirent leur épingle du jeu: Black M et Maître Gims, confirmant leur suprématie auprès du jeune public.

(c) Source : Le Figaro