Publié le 20/06/2015

Renaud n'a plus publié de disque de chansons originales depuis l'album Rouge Sang, sorti il y a neuf ans en 2006. Retiré à L'Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse, après sa séparation avec la mère de son fils, Romane Serda, le chanteur s'est de nouveau attelé à l'écriture: «J'ai écrit 14 chansons. J'arrive» a-t-il révélé à nos confrères du Parisien qu'ils ont réussi à croiser dans son bistrot «préféré.»

Le chanteur de 63 ans toujours en contrat avec Warner compte même enregistrer l'album dès cet été: «Il a écrit douze, quatorze chansons qu'il va enregistrer du 15 juillet au 15 août à Bruxelles. Il a fait toutes les paroles. Et les musiques ont été composées par son bassiste Michaël Ohayon et son gendre, le chanteur Renan Luce, qui a fait quatre musiques. L'album est presque terminé» a confié toujours au Parisien son frère Thierry Séchan, 65 ans.

Renaud a notamment écrit le titre J'ai embrassé un flic, «en référence à la manifestation du 11 janvier, à ses amis de Charlie et aux deux policiers qui ont été tués pendant les attentats» a ajouté l'aîné. Thierry Séchan émet cependant un peu plus de réserves côté chant: «Pour l'instant, il ne peut pas chanter.Trop de cigarettes, trop de Ricard. Il faut d'abord qu'il trouve un ORL. C'est indispensable.»

C'est en partie au slameur Grand Corps Malade que l'on doit le retour de l'interprète de Lola, l'un des artistes qui a participé aux deux albums hommage La bande à Renaud. Ensemble, ils ont composé un texte, il y a quelques mois, autour de la batterie que Renaud avait offerte à son fils, Malone, pour Noël.

Malgré son retrait du monde, le chanteur demeure dans le cœur des Français. Récemment, un sondage désignait la célèbre ballade nostalgique Mistral Gagnant, écrite pour sa fille Lolita, comme«chanson française préférée de tous les temps». Devant les titres sacrés Ne me quitte pas de Jacques Brel et L'aigle noir de Barbara. Le résultat de ce sondage prouve surtout que même si le chanteur de 63 s'est éloigné des studios et des scènes depuis plusieurs années, les Français ne l'ont pas oublié.

(c) Source : Le Figaro