Publié le 02/02/2016

«Un phénix qui renaît de ses cendres.» Dévoilé le 26 janvier, le nouveau single Toujours debout de Renaud s'est classé numéro un des ventes en France, s'écoulant à plus de 5000 exemplaires en l'espace d'une semaine. Le chanteur, qui fête ses quarante ans de carrière, n'avait pas réalisé un tel exploit depuis son duo avec Axelle Red en 2002 et le single Manhattan-Kaboul.

Issue de son prochain album à paraître en avril, la chanson est devenue numéro 1 sur YouTube dès sa mise en ligne et le hashtag «Renaud» une des tendances les plus commentées sur Twitter. Dans Toujours debout, le chanteur français au retour tant attendu règle ses comptes avec les paparazzi. «Tous ces chasseurs de primes, paparazzis en embuscade, qui me dépriment et qui n'impriment que des ragots, que des salades. Toutes ces rumeurs sur ma santé, on va pas en faire une affaire, mais que celui qui n'a jamais titubé me jette la première bière», chante Renaud. Et de poursuivre, sans mâcher ses mots: «Je dois toujours faire gaffe, derrière chaque buisson, à tous ces photographes qui vous prennent pour des cons. Ceux-là m'ont enterré, un peu prématuré. Dites à ces enfoirés j'continue d'chanter.»

Malgré son franc succès auprès des fans du chanteur, le single a également fait l'objet de nombreuses attaques. La plus récurrente: Renaud aurait trafiqué sa voix. Ce à quoi Jean-Pierre Pasqualini, directeur du magazine Platine et des programmes à Melody, a répondu: «Oui, et alors? Il truque comme tout le monde.»

(c) Source : Le Figaro