Publié le 08/01/2016

«C'était un chanteur extraordinaire qui aimait profondément son public et un ami sincère», confie Bénabar. Nul doute, Michel Delpech avait conquis le cœur de nombreux Français. Des centaines de personnes se sont déplacées à l'église Saint-Sulpice, dans le VIe arrondissement à Paris, pour rendre un dernier hommage à l'artiste disparu.

L'édifice est plein à craquer. Ceux qui n'ont pu rentrer, s'amassent sur la place. Parmi eux, une adolescente, les yeux remplis de larmes, tient une rose rouge à la main. «Mes parents étaient fans de Michel, c'est pourquoi je m'appelle Laurette. Ils ont choisi mon prénom en référence à sa célèbre chanson», explique-t-elle.

L'église est parsemée de fleurs blanches. Au centre, trône un grand portrait de Michel Delpech, le sourire aux lèvres. Au son de l'orgue et des applaudissements, le cercueil est transporté dans la nef.

Autour de la dépouille du chanteur, sa femme Geneviève et ses enfants (Garance, Barthélémy, Emmanuel) et ses beaux-enfants, Pauline Delpech et Pierre-Emmanuel Bidegaray, ont du mal à retenir leurs larmes.

Dans les rangs, outre la ministre de la Culture Fleur Pellerin, de nombreuses personnalités du monde du spectacle sont présentes: Didier Barbelivien, Patrick Bruel, Michel Drucker, Line Renaud, Vincent Delerm, Sheila, Gérard Lanvin, Robert Hossein, Calogero, Philippe Lavil, Cali, Bénabar, Catherine Deneuve, Marc Lavoine, Alain Souchon, Laurent Voulzy... tous ont voulu dire au revoir à leur ami.

Une cérémonie religieuse selon le rite copte orthodoxe

Très croyant, le chanteur souhaitait une cérémonie religieuse selon le rite copte orthodoxe. Ses dernières volontés ont été respectées à la lettre. Entre les prières, l'orgue s'anime de nouveau. Les premières notes de Wight is Wight et de Chez Laurette résonnent.

L'émotion est intense lorsque la jeune Pauline Delpech prend la parole, la voix tremblante: «Michel, mon Michel, (...) Je t'ai connu alors que j'étais qu'un bébé. Tu m'as aimé, tu m'as donné tout ton amour, alors que tu n'étais pas obligé. Tu m'as élevé comme ta fille. (...)Tu as tout partagé avec nous, aussi bien les bons moments que les plus difficiles. (...)Tu étais mon papa, tu vas me manquer», conclut-elle, très émue. Résonne alors la douce voix de Michel Delpech dans la salle. La famille a choisi la chanson Le Chanteur comme dernier hommage.

Juste après la cérémonie, l'inhumation a eu lieu dans le cimetière du Père-Lachaise dans la plus stricte intimité.

(c) Source : Le Figaro