Publié le 11/04/2016

Renaud s'amuserait-il à faire tourner en bourrique les politiciens? Alors que le chanteur est au zénith de sa popularité depuis la sortie de son nouvel album le 8 avril, il ne cesse de multiplier les commentaires politiques. Après avoir affiché son soutien à François Fillon, le Phénix semble avoir finalement jeté son dévolu sur... Nicolas Hulot, «l'homme providentiel» des élections de 2017.

Dimanche sur LCP, l'écologiste s'est dit «profondément touché» par les propos de Renaud. «J'ai une affection sans limite pour cet homme. C'est un concentré de ce qu'on aime en France, avec nos excès, cet homme est un écorché vif. C'est un homme à qui on a envie de dire, “ne disparais plus de nos écrans radars”», a déclaré l'ancien conseiller de François Hollande.

Seul hic: il n'a pas toujours pas confirmé sa participation aux élections présidentielles. «La seule chose que je peux lui dire c'est que tout seul, je serai incapable de faire grand-chose mais si lui, moi, et des tas d'autres, on arrive à se rassembler sur une vision (...) et bien regardons, parlons-nous.»

Ni Hollande... ni Sarkozy

Le 4 avril, François Fillon s'était dit également «très touché» par le soutien inattendu de Renaud, ajoutant avoir «beaucoup de respect pour ce grand artiste». Enfin, ça, c'était avant que le chanteur engagé fasse volte-face et assure n'avoir «jamais soutenu la candidature» de l'homme politique.

Si Nicolas Hulot ne venait pas à se présenter aux élections, qui pourrait bénéficier des bonnes grâces de l'ancien Mitterrandien? Une chose est sûre: ce ne sera pas François Holllande et sa «politique infâme», ni Nicolas Sarkozy.

(c) Source : Le Figaro