Publié le 20/11/2016

«Mon père est mort. Il avait 93 ans», a indiqué son fils Robin, joint par téléphone. «Il est mort de vieillesse, son coeur a lâché», a-t-il dit en saluant «la carrière magnifique» de son père, qui fut également photographe. Paul Tourenne était le dernier survivant puisque François Soubeyran est mort le 21 octobre 2002, André Bellec est décédé le 3 octobre 2008 et son frère Georges s'est éteint le 13 décembre 2012.

Le quatuor s'était formé à la fin de la Seconde guerre mondiale. Il comptait deux véritables frères (André et Georges Bellec) et deux faux (François Soubeyran et Paul Tourenne). Le nom «Frères Jacques» était né de l'expression «Faire le Jacques» (faire l'imbécile). Les «Frères Jacques» alliaient chanson et comédie. Leur tenue de scène, collants noirs, justaucorps de couleurs différentes (vert pour André Bellec, jaune pour Georges, rouge pour François Soubeyran, bleu pour Paul Tourenne), gants et chapeaux haut-de-forme, a grandement contribué à leur notoriété. Leur registre était varié et contenait autant chansons paillardes que parodies et chansons traditionnelles.

L'inventaire

Les Frères Jacques avaient remporté le Grand Prix du Disque en 1950, avec cette chanson.

Les fesses

Le complexe de la truite

Une parodie de La Truite, de Franz Schubert..

(c) Source : Le Figaro