Publié le 28/08/2017

On la connaissait pour ses nombreuses apparitions cinématographiques entre 1960 et 1980, notamment dans le culte Le Grand Blond Avec Une Chaussure Noire, l’actrice et réalisatrice Mireille Darc est décédée ce lundi 28 août des suites de problèmes cardiaques. Malade depuis son enfance, elle a été opérée de nombreuses fois du cœur, ce qui l’a poussée à mettre entre parenthèses sa carrière dès le début des années 1980. Aujourd’hui, alors que les hommages se multiplient, de nombreuses facettes de l’artiste refont surface, notamment son passé dans la chanson.

C’est dans les années 1960, et plus particulièrement en 1965 que Mireille Darc ajoute une corde à son arc en débutant une carrière musicale. Après un premier EP réalisé par l’éditeur Denis Bourgeois et le compositeur Alain Goraguer, duquel le morceau Déshonorée se démarquera, l’artiste continue avec un 45 tours l’année suivante. Cette fois-ci, un tout nouveau collaborateur viendra contribuer à la carrière musicale de Mireille Darc.

Déjà largement reconnu dans le paysage de la chanson française, Serge Gainsbourg offre à Darc La Cavaleusedont les sonorités et la linguistique ne sont pas sans rappeler La Javanaise, qui sortira deux ans plus tard. Ensemble, ils interpréteront également à la télévision Ouvrez Les Guillemets, un morceau terminé la veille qui ne figurera finalement jamais sur disque.

Plus tard, Mireille Darc interprétera Drapeau Noirtitre encore une fois composé par l’homme à la tête de chou et aux paroles grivoises évoquant la petite culotte de l’actrice. Cette chanson sera d’ailleurs utilisée par la suite pour une publicité mettant en avant la marque Martini, en 1969.

A la fin des années 1990, après être revenue brièvement sur le petit écran cette fois-ci, toutes les œuvres musicales de Mireille Darc sont réunies sur une compilation, Compartiment 23. 19 morceaux, quelques inédits, et surtout de nombreux souvenirs sur la carrière secondaire de l’actrice dans la chanson. On retiendra évidemment le maladroit mais très délicat Hélicoptère, qui a su mettre en valeur la voix fragile et éraillée de l’apprentie chanteuse. Qui parviendra largement à faire ses preuves dans le domaine.

(c) Source : Les Inrocks