Publié le 12/04/2016

Michel Polnareff revient avec L'Homme en rouge, Renaud, avec Toujours vivant, et Christophe avec Les Vestiges du chaos. Et il fallait le faire, les albums de printemps qui consacrent le retour sur scène de ces trois artistes de variété françaises sortiront tous dans le courant du mois d'avril. Cette coïncidence n'est visiblement pas du goût des trois chanteurs, qui n'hésitent pas à se critiquer ouvertement les uns les autres pour se démarquer.

● Michel Polnareff vs Renaud: «J'ne bois pas de quoi il parle»

«J'ne bois pas de quoi il parle». «Il», c'est Renaud, et le jeu de mots «j'ne bois pas» fait clairement allusion aux problèmes d'alcool contre lesquels l'auteur de Toujours vivant a décidé de lutter. Publié le 8 avril par Michel Polnareff en réaction, ce tweet provocateur réagit à une interview de Renaud dans Ciné-Télé-Revue, le 6 avril.

À la question «Lorsque vous annoncez votre retour, vous suscitez une immense ferveur, plus qu'un Michel Polnareff, par exemple.», il avait répondu sans mâcher ses mots: «Oui, Polnareff, je crois que les gens s'en foutent un petit peu, si j'en juge par le nombre de locations pour ses concerts, qui sont annulés à tour de bras, ses ventes de disques, qui sont plus que moyennes… Moi, j'ai déjà 380 000 précommandes. Le single Toujours debout a été vu cinq millions de fois sur YouTube. C'est hallucinant!»

Depuis, les fans de Michel Polnareff reprennent à qui mieux mieux le tweet de leur star offensée. Il rivalisent de piques et d'exclamations offusquées pour venger leur idole offensée. Leur violence frise parfois les limites de l'insulte, comme ici: «5 millions!!! Pas étonnant, les gens sont curieux de voir et entendre les ravages de son addiction.»

● Michel Polnareff vs Christophe: «J'ai peur de ne pas être à la hauteur»

Un jour plus tard, c'est au tour de Christophe d'avoir des ennuis avec «l'Amiral». Au journaliste qui l'interroge sur ses rapports avec Michel Polnareff, il avait répondu: «J'ai rien à voir avec Polnareff, à tous les niveaux, humainement, musicalement, sinon, j'apprendrais pas le piano. Il jouait du piano, c'est pas une épée mais il jouait. Tout le monde dit que c'était un génie, mais pour moi, enfin bon... Je n'ai jamais aimé Polnareff.»

Cette fois, Michel Polnareff ne commente pas. il publie cet extrait sans commentaire en interpellant deux de ses fidèles soutiens, qui s'empressent de monter au créneau pour lui. ils ne manquent pas de rappeler que par le passé, Christophe n'était pas si catégorique.

Derrière leurs smileys à lunettes érigés en image de profil en l'honneur de leur star et leurs pseudos fantaisistes, la cour des fans de Michel Polnareff se déchaîne à nouveau. La palme du plus humoristique revient à la publication d'une photo. Elle représente un homme dont les oreilles sont prolongées par deux gigantesques cornets acoustiques de gramophones pour amplifier le son, en commentant: «Cadeau pour Christohe, je suis sûr qu'il va rédiger un erratum maintenant.» L'allusion insolente à l'âge de Christophe, qui a maintenant 70 ans, est à peine sous-entendue.

Par la suite, l'intéressé n'a pas hésiter pas à attiser la polémique de quelques tweets ironiques. Quand un de ses followers l'interpelle en plaisantant: «te reste plus qu'à prendre des cours de chant avec R et des cours de piano avec C:-)))», il répond: «j'ai peur de ne pas être à la hauteur», signé d'un immense smiley aux lunettes blanches cerclées de noir et sourire jusqu'aux oreilles qui en dit long.

(c) Source : Le Figaro