Publié le 17/09/2015

«Naaaaan, mais c'est dingue!» aurait pu s'indigner le sosie publicitaire de Michel Polnareff. Pourtant, le chanteur à la crinière blanche arborant éternellement ses lunettes de soleil cerclées de blanc, s'est bel et bien fait une bonne frayeur hier dans la capitale belge, où il enregistre son prochain disque. Il est d'ailleurs récemment arrivé la même histoire à Renaud Muselier à Marseille.

L'artiste a publié dans la journée un message sur sa page Facebook officielle dans lequel il raconte ses terribles mésaventures. «Suite à la grève des taxis bruxellois, ces derniers ont attaqué et détruit mon van à coups d'extincteur en prétendant le prendre pour un Uber», a-t-il écrit, reçevant dans les commentaires suivant la publication des centaines de messages de soutiens, les fans de la star partageant leur inquiétude.

Quelques heures après cette première publication, il met en ligne six photos sur lesquelles on constate les dégâts. Rétroviseur arraché, pare-brise brisé, carroserie rayée... Son van Mercedes Viano est en partie détruit.

«Écœurant», «quelle honte», «le monde est tombé sur la tête», «désolation», «inadmissible», ses groupies ont largement partagé la colère de l'artiste à nouveau dans les commentaires de ce second message.

Polnareff «très déçu»

Et ce n'est pas tout! Le chanteur relate également des insultes qui auraient été proférées. «Si cela n'était pas pas suffisant, ils ont cassé le pare-brise sous peine de blesser mon chauffeur en le traitant de «sale Français», décrit Michel Polnareff.

Ce dernier termine son statut par un «très déçu!». Éspérons que cela ne viendra pas déranger la sortie de son nouvel album, tant attendu.

(c) Source : Le Figaro