Publié le 13/06/2016

«Plus d'amour», «Moins de haine», «Stop à la violence» ... Après l'attaque d'une boîte de nuit gay perpétrée hier dimanche 12 juin à Orlando, aux États-Unis, de nombreux messages de paix aux couleurs de l'arc-en-ciel ont fleuri sur les réseaux sociaux. De Madonna à Julianne Moore, en passant par Ricky Martin, de nombreux artistes ont ainsi tenu, dans un même élan de compassion, à partager leur tristesse et à crier leur colère. Une mobilisation qui a comme signe de ralliement le mot dièse #PrayForOrlando.

À l'instar de l'actrice Milla Jovovitch, nombreux ont été les artistes à ne «pas avoir de mots» pour décrire le massacre d'Orlando. Mais si certains se sentent blessés au plus profond d'eux-mêmes, à l'image de Boy George qui dit avoir «le cœur brisé», d'autres désirent insuffler un vent de révolte, ne souhaitant pas se terrer dans la peur.

Les politiques américains montrés du doigt

«Je suis gay et je n'ai pas peur», a ainsi clamé le chanteur Richy Martin via son compte Twitter. Madonna, a pour sa part, tenu à marquer les esprits. La Madone a publié un cliché d'elle-même en train d'embrasser Britney Spears sur scène. Une photographie légendée par deux phrases qui ont le mérite d'être claires: «Stop à la haine. Stop à la violence.»

Si l'effroi et la compassion demeurent très présents, la colère gronde également. L'actrice américaine Julianne Moore a ainsi exhorté les politiques à prendre leurs responsabilités en modifiant la législation sur les armes. «Contactez vos représentants politiques et demandez-leur pourquoi ils n'ont rien fait pour interdire le port d'armes», a écrit la comédienne sur Twitter. Même son de cloche chez Kim Kardashian qui désespère de voir un jour cette loi modifiée.

Stuart Milk, le neveu du célèbre militant pro LGBT Harvey Milk dénonce avec force «la pire attaque depuis le 11 septembre.» Il insiste également sur la nécessité «d'honorer la mémoire de ceux qui sont morts aujourd'hui.»

(c) Source : Le Figaro