Publié le 06/09/2016

Choisir entre l'amour et le succès, c'est le thème du premier conte musical, Les souliers rouges, de Marc Lavoine. Un registre inédit pour l'artiste de 54 ans, co-auteur de l'œuvre avec Fabrice Aboulker, son ami de toujours.

Une histoire inspirée du film The Red Shoes de Michael Powell (1948), étant lui-même l'adaptation d'un conte éponyme d'Hans Christian Andersen (1845). Il aura fallu près de huit ans à Marc Lavoine pour concrétiser son projet. L'artiste s'est entouré de grands noms de la chanson française: la chanteuse Coeur de Pirate et Arthur H.

Le conte musical, un style particulier, ne doit pas être confondu avec la comédie musicale, comme le signale son auteur: «C'est la bande originale d'un ballet imaginaire. Nous avons voulu écrire la première trace de quelque chose qui pourra grandir et prendre une autre forme demain».

Réalisé par François Delabrière, Les souliers rouges raconte l'histoire tragique d'une jeune ballerine, éprise d'un auteur et engagée bien malgré elle dans une relation impossible. Arthur H interprète un chorégraphe qui pactise avec le diable pour créer le plus beau des ballets.

Victor repère une jeune danseuse (Cœur de Pirate) qui rêve de gloire. Il devient son Pygmalion et le ballet connaît le succès. Malheureusement, le pacte renferme une terrible malédiction: la danseuse qui portera ces chaussons ne devra pas tomber amoureuse sous peine de mourir.

La jeune ballerine, Isabelle, tombe peu de temps après amoureuse d'un auteur interprèté par Marc Lavoine. Elle doit alors choisir entre la danse et l'amour. Une relation qui la mènera à sa perte. L'album, composé de 15 morceaux, sortira le 16 septembre prochain.

(c) Source : Le Figaro