Publié le 07/11/2016

«Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent», chantaient les Fréro Delavega en 2014, dans leur premier album. Un sentiment de mélancolie qui s'invente presque trois ans plus tard, alors que les deux amis ont décidé de prendre des chemins différents: Florian Delavega, ne supportant plus la pression médiatique, laisse son compagnon de route, Jérémy Frérot, un peu désemparé. «Courir après les ventes, après le succès, ce n'est pas quelque chose qui me fait rêver», a-t-il expliqué.

L'annonce de leur séparation qui a fuité sur Internet le 3 novembre dernier devait pourtant se faire officiellement dans un documentaire intitulé Des ombres et des lumières. Dans ce film, qui doit être diffusé après la retransmission de leur concert à l'Olympia, demain mardi 8 novembre, dans plus de 150 cinémas du groupe Pathé, le duo avait pris soin de «se livrer avec profondeur et sincérité, afin que chacun puisse comprendre les raisons d'un tel choix».

Les deux chanteurs, découverts dans le télécrochet The Voice, sont donc sortis de leur silence samedi 5 novembre en publiant un long message sur leur page Facebook, précédant ainsi une interview exclusive accordée à 50 Minutes Inside. «Pour nous, ce n'est pas une séparation...Mais simplement la fin d'un voyage, la fin d'un cycle», ont-ils précisé. «Cela fait déjà plus de cinq ans, que cette histoire de fou a commencé. Des vidéos, des concerts, deux albums, des moments inoubliables et surtout votre soutien inconditionnel depuis nos débuts. Cette aventure a été pour nous d'une intensité foudroyante et d'une richesse incroyable. Nous en sortons grandis», se sont-ils adressés à leurs fans.

Face caméra, le duo est revenu sur les raisons de cette séparation: «C'est quelque chose qui arrive parce qu'il y a des décisions qui sont prises, des chemins qui se séparent peut-être aussi, des envies différentes à un moment donné. On a vécu six ans d'une aventure de folie et maintenant, peut-être que c'est le moment de passer à autre chose», a déclaré Florian Delavega au début de l'entretien. La décision n'a pas été évidente à prendre comme l'explique le jeune artiste Gujanais: «On est deux dans le même bateau. Et s'il y en a un qui saute, il laisse l'autre tout seul sur le bateau ou le laisse couler.»

Et c'est Jérémy Frérot, qui va rester seul sur le pont: «Ça a été un peu un déchirement. Je n'avais pas du tout envie d'arrêter la musique et je ne veux pas l'arrêter», confie-t-il sur TF1. Le début d'une carrière solo pour le compagnon de Laure Manaudou, en espérant que le succès soit à nouveau au rendez-vous. Florian Delavega lui, en couple avec la chanteuse argentine Natalia Doco, aspire à une vie plus tranquille, loin des caméras et des projecteurs avec d'autres priorités: «J'ai plein de rêves, construire une famille, mon endroit à moi (...), là où j'aurai tout construit de mes propres mains», a-t-il déclaré.

Mais avant leur séparation, les Fréro Delavega, qui se sont rencontrés en 2010 sur le bassin d'Arcachon, termineront par une tournée qui s'achèvera avec un concert le 10 juin prochain dans leur région natale. À Bordeaux, là où tout a commencé, l'aventure va se conclure par un show qui s'annonce d'ores et déjà émouvant. «Je ne sais pas si on arrivera à chanter tellement on sera émus», a confié Florian Delavega .

(c) Source : Le Figaro