Publié le 26/02/2016

«Love me please, love me», chantait Michel Polnareff il y a cinquante ans. Les paroles semblent aujourd'hui ne plus avoir l'écho d'antan. L'hebdomadaire Challenges révèle dans son édition du 25 février que le chanteur de 71 ans a dû revoir à la baisse les concerts prévus en mai à Paris. La raison de ce revirement? Selon le magazine, le producteur «peine à commercialiser les billets pour la tournée de Michel Polnareff».

Sur le site Internet de la salle de concert de Bercy, quatre show sont officiellement annoncés, le 7, 8, 10 et 11 mai. Sauf que Michel Polnareff avait initialement planifié… dix représentations.

Une information qui tranche radicalement avec le discours optimiste de son producteur Gilbert Coullier. «La prochaine tournée de Michel Polnareff s'annonce déjà comme un succès. Plus de 103.500 places ont déjà été vendues en huit semaines sur l'ensemble de la tournée (Bercy et festivals d'été)», annonce-t-il dans un communiqué de presse diffusé sur le site Internet de l'artiste.

Or si le nombre revendiqué peut sembler impressionnant, il faut savoir que remplir dix Bercy comme le souhaitait l'interprète de La Poupée qui fait non représente 180.000 billets. Bien loin du nombre de places déjà vendues. Et c'est sans compter sur toutes les autres dates en France, celles-ci maintenues, jusqu'à présent.

C'est donc un nouveau coup dur pour le chanteur qui avait dévoilé en décembre son morceau inédit L'Homme en rouge, peu convaincant et moqué sur les réseaux sociaux. Il espère désormais convaincre sur scène mais aussi en librairie puisque Michel Polnareff publiera le 24 mars sa première autobiographie intitulée Spèrme.

(c) Source : Le Figaro