Publié le 08/05/2016

Boris Bergman avait une idole de jeunesse : Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur. Comme lui est gentleman auteur. « J'ai besoin de voler quelque chose aux artistes pour qui j'écris »,...

(c) Source : Le Parisien