Publié le 27/07/2015

C’est une question d’adrénaline. Que se passe-t-il dans la tête d’un artiste quelques instants avant de monter sur scène ? Comment vit-on une foule en délire qui hurle son nom ? C’est ce moment que Kendji Girac a partagé avec nous ce samedi à Carpentras. Sur le même sujet VIDEOS. Les festivals en camping-car : «Kendji, c’est un futur Johnny» Kendji Girac et ses musiciens en live dans notre camping-car Nous l’avons invité à gratter quelques notes dans notre demeure estivale. Lui qui passe son temps dans les loges à jouer de la guitare avec Titi, son guitariste gipsy, commence par décliner gentiment, une heure avant son concert. « Pas maintenant si cela ne vous dérange pas. Je veux être en forme et vraiment chaud », glisse- t-il. Une alchimie entre la guitare acoustique et sa voix Le rendez-vous est reporté… cinq minutes avant le concert. Pour passer de sa loge à la scène (et au camping-car garé à seulement quelques mètres), Kendji doit emprunter un chemin qui l’expose à la vue de 6 000 personnes. La foule hurle son nom. Tous persuadés qu’il va faire son entrée sous les projecteurs. VIDEO. Kendji Girac et ses musiciens en live dans notre camping-car Et non… Kendji passe par le camping- car d’abord pour son morceau acoustique. Ses musiciens qui l’attendent au pied de la scène en profitent pour spontanément le rejoindre. « C’est là que vous dormez, s’amuse Kendji.Moi, j’ai l’habitude, je suis né là-dedans, j’y ai passé ma vie et j’en suis très content. Même si je n’ai jamais eu de camping-car. Pour nous (NDLR : la communauté gitane), c’est le summum mais on préfère en vrai la caravane… » Blague à part, l’alchimie entre la guitare acoustique et la voix de Kendji se crée et la magie opère quand toute l’équipe se lance dans un morceau gipsy classique. Les dernières notes jouées, le groupe s’embrasse et part… en courant sur la scène pour commencer le concert. VIDEO. Kendji interprète "Cool" en concert à CarpentrasVIDEO. Les groupies de Kendji Girac en liesse à Carpentras> Venez débattre et poser vos questions sur nos forums !

(c) Source : Le Parisien