Publié le 11/04/2022

Julien Doré s'est confié au Parisien, dans le cadre de son concert au Zénith de Nantes. Le chanteur, très engagé sur le thème du respect de l'environnement, affirme : « Sur scène, je suis un daron. Ce rôle-là, intime, celui de la maison, cette responsabilité, je la sens envers les gamins que j'ai devant moi, ceux qui me disent un petit mot, me donnent un dessin ». Celui qui a quitté Paris pour les Cévennes de son enfance explique que la paternité a donné « un sens supplémentaire qui nourrit toutes les parties de [sa] vie, artistique aussi ». Il évoque les terres où il se sent chez lui : « Je suis revenu où j'étais né, dans les Cévennes. Je m'y sens bien, retrouver cette terre, ma famille, ma mère, ma grand-mère qui m'avaient manqué, ce qui pouvait contrebalancer le fait d'aller faire le malin sur scène, c'est-à-dire être dans la vie aux antipodes de ce costume rose, de cet élan de sociabilité ». C'est dit !

(c) Source : Chante France