Publié le 02/10/2019

Dans « L'homme nouveau » Jérémy Frerot fait son introspection, en écho à l'aventure de son premier album solo : « Je suis de l'eau et je dérive, l'Homme est de trop / Je suis de l'eau là sur la rive, l'Homme au galop / Je suis de l'eau, des hauts, des rêves, des idéaux / Je vois de haut et je me lève, l'Homme nouveau ». Ambassadeur de la Surfrider Foundation, qui lutte pour protéger les océans, le chanteur se met en scène torse-nu et témoigne de son engagement pour l'écologie au travers de projections de baleines échouées, de pollution des usines... Regardez !

(c) Source : Chante France