Publié le 19/05/2015

«Que je me tape Julie Pietri? Non merci.» Lundi soir, Jean-Luc Lahaye est revenu sur sa condamnation d'une manière assez étrange. Sur le ton de l'ironie, il a défendu ses préférences pour les femmes plus jeunes que lui en disant ne pas vouloir fréquenter intimement la chanteuse française de 58 ans. Pas sûr que cela plaise à la principale intéressée.

Après avoir assuré qu'il blaguait, il a continué de se défendre en expliquant que son attirance allait vers les filles de 20 ans plus que vers celles de son âge. Avec ses 62 ans au compteur, il faudrait peut-être penser à s'arrêter comme le lui a rappelé le présentateur de RTL, Marc-Olivier Fogiel. «Je l'ai toujours dit et je le maintiens, ma préférence va plutôt vers une fille de 20 ans que de mon âge. [...] J'ai toujours aimé les filles plus jeunes que moi. Je ne suis pas le seul!»

Selon lui, on pourrait voir dans son comportement un moyen de «prolonger une séduction fanée, une jeunesse perdue». Il évoque aussi ironiquement un «syndrome de Lolita». Quoi qu'il en soit, Jean-Luc Lahaye n'a pas honte de ses préférences. Il pourrait ne pas faire appel de la décision du tribunal, mais s'en prendre à ceux qui l'accusaient des détenir des images pédopornographiques.

Il a été condamné ce lundi à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure. En 2013, il a demandé à une jeune fille de 15 ans de s'exhiber devant sa webcam pour des jeux sexuels. Refusant dans un premier temps, l'adolescente avait fini par céder. Le chanteur ne se croit pas coupable d'un crime car pour lui «elle était majeure sexuellement.» «Je peux avoir, mais je n'ai pas eu, une relation consentie physique avec une majeure sexuelle.» Il avait déjà été condamné en 2007 à 10.000 euros d'amende pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 15 ans.

(c) Source : Le Figaro