Publié le 21/01/2015

Le coup d'envoi est donné pour les Enfoirés. Patrick Bruel, Jennifer, Kad Merad et Pascal Obispo seront présents au côté du vétéran, Jean-Jacques Goldman. L'artiste, qui se montre d'habitude très discret dans la sphère médiatique, s'est exprimé au micro d'un journaliste de RTL.

«La solidarité existait avant et existera après nous, assure-t-il. Disons qu'on y participe chacun à notre manière». À propos des Enfoirés, le chanteur explique:«C' est une manifestation de l'union qui existe déjà dans ce pays et qui a lieu aussi dans tous les concerts. Vous allez à n'importe quel concert, on y rencontre des gens que l'on ne connaît pas. Ces personnes se réunissent autour de sensations et valeurs communes. Ils sont très proches les uns des autres, tout comme les Enfoirés.

Il s'est aussi exprimé sur le drame survenu à Charlie Hebdo «ce qui se passe aujourd'hui dans notre pays dépasse un peu la solidarité des Restos. On est un petit peu loin des événements sur le plan de leur importance».

Très rare dans les médias, le chanteur d' Envole-moi a réagi à sa côte de popularité qui ne cesse de croître. Pour la quatrième fois consécutive, il a été élu personnalité préférée des Français par le classement du Journal du Dimanche. «On ne peut pas dire que je fasse grand-chose pour que ça se passe mais c'est très émouvant», affirme-t-il. «Cette manifestation d'affection à mon égard est extrêmement touchante».

Et de tempérer: «Avant moi, il y en a eu beaucoup. Après moi, il y en aura aussi». Le chanteur ajoute en plaisantant: «C'est peut-être une prime d'ancienneté».

(c) Source : Le Figaro