Publié le 16/01/2015

C'est la fin d'une époque, regretteront les nostalgiques. Guy Béart prend sa retraite après plus de 60 ans passés sur les planches. Son dernier concert aura lieu demain soir à L'Olympia., «un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde» a-t-il dit, mélancolique. Sa fille l'actrice Emmanuelle Béart, les chanteurss Julien Clerc et Patrick Sébastien seront à ses côtés.

Les ritournelles de Guy Béart, qui fêtera ses 85 ans en juillet, ont bercé toute une génération. Le chanteur a commencé sa carrière dans les cabarets parisiens. Il interprètait déjà ses plus plus grands succès: Qu'on est bien, Les grands principes, La Vérité... Un cancer l'a forcé à lever le pied dans les années 70. Il écrit un livre sur sa maladie en 1987, L'espérance folle, qui lui vaudra le prix Balzac. En 1986, un an plus tôt, il s'était disputé avec Serge Gainsbourg dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot. Ce clash entrera dans les annales.

Il n'est plus monté sur scène depuis 1999. Sa chanson la plus célébre, L'eau vive a été enseignée à l'école. Il a même reçu la grande médaille de la chanson française décernée par l'Académie française en 1994.

Malgré son succès, l'artiste n' a jamais joué les fanfarons: «J'ai toujours voulu être un anonyme mais mes œuvres demeurent». Son voeu a été exaucé. «Les gens connaissent mes chansons sans savoir que c'est moi qui les ai faites».

(c) Source : Le Figaro