Publié le 27/09/2021

Il semblerait qu'il ait été influencé par un succès hollywoodien. Gauvain Sers vient de se confesser sur les réseaux sociaux en écrivant un texte qui fait sourire : « Mine de rien, je vous ai quand même dévoilé par mal de trucs dans ce 3ème album : ma passion pour les toits bleus parisiens, ma fascination pour les Robin des bois de la finance, mon admiration pour les gens de l'ombre... » Avant d'enchaîner sur un thème inattendu : « mais j'ai pas encore réussi à évoquer mon adoration éternelle pour les brachiosaures et autres diplodocus. Peut-être un jour, qui sait... ». On n'a plus qu'à attendre !

(c) Source : Chante France