Publié le 04/04/2016

Toujours bon pied, bon œil Eddy Mitchell n'est visiblement pas pressé d'être emmené au Cimetière des éléphants. Dans une interview récemment accordée à notre confrère Télé Loisirs, l'inoxydable rocker, qui porte allègrement ses 73 printemps, a porté un jugement pour le moins sévère sur la reprise de sa chanson par Patricia Kaas.

Eddy Mitchell n'y est pas allé avec le dos de la cuiller. Selon lui, certes, l'oiseau de Forbach a une belle voix... mais elle ne semble pas apprécier à sa juste valeur les paroles de ses chansons: «Elle chante bien d'accord. Mais on sentait qu'elle ne comprenait pas ce qu'elle chantait.»

Le chanteur cinéphile, de manière générale, n'aime pas beaucoup l'idée des albums de reprise. Il a déjà refusé plusieurs projets. Il s'en est expliqué: «D'abord, j'avais l'impression d'être mort. Ensuite, je n'étais pas satisfait du résultat.»

Hollande et Sarkozy ont déjà fait les frais de sa franche nature

Patricia Kaas n'est pas la seule victime du courroux actuel d'Eddy Mitchell. Il y a quelques semaines dans le JDD, c'est l'actuel et le précédent président de la République qui avaient fait les frais de sa franche nature. Il s'était d'abord apitoyé sur François Hollande: «Je n'ai rien contre lui personnellement, mais il fait de la peine, ce garçon.» Puis pour faire bonne mesure, il avait aussi douté de la fiabilité de Nicolas Sarkozy: «Il se rattrape aux branches et il n'y arrive pas. Je n'ai pas l'impression qu'il ira au bout de la présidentielle...».

Eddy Mitchell aurait-il perdu le feu sacré? La nostalgie l'envahit-elle... Le Cimetière des éléphants, sa chanson sentimentale nous donne une piste: «Y a des souvenirs quand on les jette qui r'viennent sans faute dans les maux d'tête, Faut pas qu'je pleure pour qu'tu m'regrettes... Mais faut me garder et m'emporter...»

(c) Source : Le Figaro