Publié le 01/03/2016

A cette époque, dans les bars et de plus en plus rarement sur les plateaux télé, on se marre quand Gainsbarre se bourre. Le 2 mars 1991, on ne rit plus : c'est Gainsbourg qui se «barre». L'auteur...

(c) Source : Le Parisien