Publié le 12/04/2016

Les stars de la variété reviennent. Le 12 janvier 2017, Sacha Distel, Mike Brant, Dalida et Claude François monteront ensemble sur la scène du palais des Congrès de Paris, dans le cadre du spectacle Hit-parade. Les quatre artistes, vedettes de la variété des années 1970 aujourd'hui décédées, vont bientôt «ressusciter» grâce à la technique de l'hologramme, des images virtuelles reconstituées par ordinateur d'après les modèles originaux.

S'ils n'apparaîtront pas en chair et en os, l'illusion sera presque parfaite. Des doublures vont ainsi mimer les mouvements des artistes et chacun de leurs gestes sera retransmis à des capteurs avant d'être reproduits numériquement sur les projections... Ils pourront également dialoguer entre eux grâce à des phonèmes isolés de leurs interviews passées.

Le numérique a donc l'incroyable pouvoir de faire revenir nos chers disparus, même si les hologrammes ne sont pas réservés qu'aux artistes décédés (Beyoncé s'était par exemple décuplée grâce à cette technique lors des Billboard Music Awards en 2011). Appliquée à de défunts chanteurs, cette technique est décriée par les uns - arguant qu'elle est morbide -, et encensée par les autres - saluant la magie de cette technologie qui permet de revoir sur scène des artistes hors du commun.

Quoi qu'il en soit, la méthode de l'hologramme passionne de plus en plus de producteurs et d'ayants droit. Un marché juteux. Les projets foisonnent donc: Whitney Houston, Jim Morrison ou Jimi Hendrix appartiennent à cette lignée de futurs revenants numériques. Néanmoins, les investissements sont très importants et les héritiers ne donnent pas toujours leur accord. Beaucoup d'initiatives restent alors dans les cartons.

Avant de découvrir le retour sur scène de Dalida, Claude François et les autres, en janvier 2017, Le Figaro propose un florilège des hologrammes de stars internationales déjà réalisés.

● Elvis Presley, en duo avec Céline Dion en 2007

En 2009, Céline Dion s'offre le luxe d'un duo avec Elvis Presley, mort trente-deux ans plus tôt, en 1977. Les deux voix se mêlent à merveille et la prestation du King avec la chanteuse canadienne enchante le public. «Ensemble», ils interprètent If I Can Dream, l'un des tubes du chanteur, sur la scène de l'émission American Idol. Les images d'Elvis sont issues de l'émission Comeback Special à laquelle il avait participé en 1968.

● Tupac, en live au festival de Coachella en 2012, au côté de Snoop Dog et Dr. Dre.

Assassiné en 1996, le rappeur Tupac Shakur fait une apparition surprise au festival de Coachella, en 2012. Une présence qui relance d'ailleurs les rumeurs autour de sa mort, dont les circonstances demeurent obscures encore aujourd'hui. Le show impressionne mais laisse certains fans sceptiques. Tupac renoue avec Dr. Dre alors qu'il s'était brouillé avec l'ex-membre de N.W.A. quelques années avant sa mort. Certains crient donc au scandale.

● Michael Jackson, en live lors de la cérémonie des Billboard Music Awards, en 2014.

Cinq ans après sa mort, Michael Jackson a électrisé le public des Billboard Music Awards en 2014 pour interpréter un titre inédit, Slave to the Rhythm, paru sur son album posthume Xscape. L'illusion est parfaite: veste dorée, pantalon rouge, moonwalk... Une apparition maintenue secrète jusqu'au dernier moment et qui a nécessité près d'un an de travail.

(c) Source : Le Figaro