Publié le 22/01/2015

Charlotte Gainsbourg a déjà chanté en français. Avec son père, sur Lemon Incest et sur l'album Charlotte Forever, avec Étienne Daho sur If et sur la bande originale du film L'un part, l'autre reste. Pourtant, depuis une dizaine d'années, l'actrice et chanteuse compose surtout en anglais sur ses albums solos, de 5:55 au live Stage Whisper. Dans un entretien accordé à Télérama, Charlotte Gainsbourg a pourtant expliqué travailler à des chansons en français, notamment pour se confronter enfin à l'héritage de son père Serge: «50% de mes nouvelles chansons sont en français, j'avais besoin d'oser le faire pour franchir une étape».

Elle poursuit: «C'est important de me situer par rapport à mon père. Mon vocabulaire vient de ses textes, de ses chansons, mes mots sont ancrés dans des phrases qui lui appartiennent. J'ai tellement entendu ses chansons dans mon enfance. Il les écoutait continuellement. J'ai l'impression de me réapproprier un langage qui pourrait être le mien.» La chanteuse rassure cependant, elle ne «cherche pas la comparaison» et n'est même pas sûre de sortir cet album. «Le coucher sur le papier, c'est déjà bien».

Dans cette longue interview, l'actrice revient aussi sur la douleur d'avoir perdu sa sœur Kate Barry en décembre 2013 et sur l'exil à New York qui a suivi ce drame. «Je ne pouvais plus respirer [à Paris], raconte-t-elle. J'espère que je saurai, un jour, regarder Paris à nouveau, sans que ça soit douloureux.» C'est de l'autre côté de l'Atlantique qu'elle a trouvé le courage d'écrire dans sa langue maternelle.

(c) Source : Le Figaro