Publié le 11/12/2015

Le 6 novembre dernier, un cambrioleur lui a volé un tableau signé Serge Gainsbourg. Dans sa maison de l'Oise, Juliette Gréco a perdu plus qu'une toile de maître, «un petit morceau de sa vie» comme elle l'a confié à la presse.

En revanche, il existe une chose qu'aucun Arsène Lupin ne pourra lui enlever, c'est un trésor nommé La Javanaise. Ce classique du répertoire français, écrit et composé par Serge Gainsbourg pour Juliette Gréco en 1963, est né par une nuit féconde que passèrent ensembles les deux monstres sacrés de la chanson.

On connaît l'histoire de la création de La Javanaise. Mais dans l'émission La vie secrète des chansons présentée par André Manoukian sur France 3 et diffusée le 27 novembre, la Muse de Saint-Germain-des-Prés y apporte quelques précisions, inédites jusqu'alors.

Un soir de l'année 1962...

Amis proches, les deux chanteurs se fréquentaient régulièrement. Un soir de l'année 1962, la chanteuse l'invite chez elle à dîner. Elle raconte: «Il est venu à la maison. On a bu du champagne, on était quand même assez... plein de bulles, on était seuls tous les deux, on écoutait de la musique et puis je me suis mise à danser. Et je voyais mon Serge [Gainsbourg] avec des yeux qui s'agrandissaient et moi j'étais là comme un papillon de nuit. Le lendemain, je reçois un coup de téléphone de Serge qui me dit est-ce que je peux venir? (rire).»

La chanteuse maintenant âgée de 88 ans confie la suite de l'histoire: «Il rentrait chez lui, il ne devait pas avoir sommeil et puis il devait avoir une idée en tête... (...) et il arrive avec son petit papier, et puis il s'est mis au piano et puis il me l'a chanté..».

Ainsi est née La Javanaise. À la question que tout le monde se pose, à savoir que s'est-il passé entre eux ce soir-là, la chanteuse tort le cou à toutes les spéculations: «Il s'est passé... une chanson et pas des moindres!» a conclu la diva dans un sourire.

(c) Source : Le Figaro