Publié le 30/04/2015

Du haut de ses 90 ans, Charles Aznavour a encore de nombreux projets. À l'occasion de la sortie prochaine de son nouvel album, Encores, le chanteur s'est confié sur RTL ce matin. Il a abordé un sujet qui lui tient particulièrement à cœur: la désertification des campagnes. Il a consacré l'une de ses chansons, Et moi je reste là, dédiée précisément à ce thème.

«On a une immigration, on en parle en bien ou en mal. On ne sait pas quoi en faire (...) On pourrait faire une sorte de melting-pot, et non pas tous les mêmes pour que ça ne soit pas des ghettos, pour recréer des villages. On leur donnerait de quoi reconstituer ce qui ne va plus dans les villages», explique-t-il. «J'aimerais qu'on appelle ce mouvement, “le mouvement Aznavour”», annonce-t-il à propos de son idée, qu'il a communiquée à François Hollande. «J'ai été écouté mais peut-être pas entendu», commente-t-il.

Dans Encores, le patriarche de la chanson française a évoqué beaucoup de souvenirs aussi notamment dans le titre Les petits pains au chocolat. «On dit souvent que mes chansons sont autobiographiques, celle-là elle l'est», insiste l'interprète de La Bohème. «Mes souvenirs sont revenus facilement et quand on a été un sale gosse, il y a toujours quelqu'un qui nous font rappeler ces moments». Aznavour a débuté sur les planches à 9 ans. «À l'époque, je pensais qu'à devenir comédien. Mon but c'était le théâtre, rien d'autre, que le théâtre et puis le destin en a voulu autrement».

Le légendaire chanteur franco-arménien a souhaité rendre hommage à sa mère dans le morceau Chez Fanny. Cette chanson met en avant les engagements résistants sous l'occupation. Le personnage fictif incarne «une de ces jeunesses sacrifiées dont on ne parle plus guère», comme l'écrit l'artiste. «Ma mère ramenait les armes dans une voiture d'enfant, elle aurait pu être une Fanny sacrifiée aussi.»

L'album composé de 12 nouvelles chansons sortira le 6 mai 2015. Charles Aznavour sera en concert à Paris, entre le 15 et le 27 septembre prochain. Il chantera pour la première fois de sa carrière dans la salle du Palais des Sports.

(c) Source : Le Figaro