Publié le 02/04/2016

«À côté de toi, je suis envahie / Pas de repos parmi ces bruits», «Je me perds dans les détails / Tombe et me redresse»... Les paroles de la chanson Autistik pourraient paraître oniriques. Elles décrivent pourtant une réalité vécue par près de 650.000 personnes en France, comme le rappelle Vaincre l'autisme. En cette journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, plusieurs associations ont choisi de sensibiliser le grand public à cette maladie.

L'association Autistes Sans Frontières 85 a fait le pari de la musique pour faire comprendre les ressorts de l'autisme. Estelle Malherbe, maman de Chloé, une fillette autiste de 11 ans, a écrit un texte qu'elle a proposé à la chanteuse nantaise Manon Tanguy. Un titre que celle-ci s'est aussitôt approprié avec ses musiciens pour donner naissance à Autistik, paru sous format physique début mars 2016.

Manon Tanguy dans le clip Autistik.

Manon Tanguy dans le clip Autistik. Crédits photo :

Le partenariat entre l'association et la chanteuse ne s'est pas arrêté là. Ensemble, elles ont imaginé un clip dans lequel Manon Tanguy se met à la place d'une personne autiste, sous la direction du réalisateur Marc Otruba. Les bénévoles ont également prêté main-forte pour tenir le rôle de figurants dans cette vidéo. Tout en douceur et en poésie, le clip évoque néanmoins par contraste les difficultés auxquelles les autistes sont confrontés au jour le jour.

Manon «veut vivre avec les autres, mais elle n'a pas les clefs, pas le mode d'emploi», explique Autistes Sans Frontières 85. «Mais nous, que voyons-nous? Quelle est notre place? Que lui offre-t-on?», interroge encore l'association. Autant de réflexions qu'il est de bon ton de rappeler, particulièrement en cette journée mondiale de sensibilisation à l'autisme.

(c) Source : Le Figaro